Nous pouvons avoir une action positive sur notre futur

On vit une époque formidable.

Les phtalates

Les phtalates ont deux usages principaux : ils assouplissent les plastiques et ils stabilisent les parfums. Or, à la maison, les objets de plastique et les produits parfumés sont légion. Les phtalates bloquent l’effet de la testostérone, imitent les œstrogènes et modifient la production d’hormones thyroïdiennes.

L’utilisation de PVC a propulsé les phtalates sur le marché. Le PVC est ce plastique souple très polyvalent qui constitue, entre autres,

  • les jouets et articles de caoutchouc ou de vinyle
  • les rideaux de douche
  • certains meubles et ensembles de jeu
  • certains contenants, emballages et pellicules plastiques pour les aliments
  • les revêtements de vinyle pour le plancher
  • l’habitacle des automobiles
  • certains articles biomédicaux (tubulures, sacs de soluté ou de sang, gants, etc.)des souliers, sacs et vêtements de faux cuir
  • certains imprimés sur les vêtements

On utilise aussi les phtalates dans les parfums. Cet usage passe inaperçu puisque la composition des parfums et fragrances n’est pas obligatoire dans la liste des ingrédients des produits de soins personnels et des cosmétiques, ni des produits d’entretien. Ils entrent souvent dans la composition de :

  • parfums et produits parfumés
  • produits coiffants
  • produits de soins personnels
  • produits de soins pour les enfants
  • cosmétiques

En présence de matières grasses ou sous l’effet de la chaleur, les phtalates passent du plastique aux aliments. De plus, les articles de vinyle laissent les phtalates s’échapper dans l’air et se déposer sur les autres surfaces ainsi que dans la poussière. Enfin, ils peuvent pénétrer par la peau lorsqu’on y applique un produit en contenant, par exemple.

On rapporte une forte probabilité des effets suivants chez l’humain, et ce, même à faible dose :

  • Accouchements prématurés
  • Anomalies génitales chez les nouveau-nés
  • Puberté précoce chez les jeunes filles
  • Problèmes de fertilité
  • Altération du fonctionnement de la glande thyroïde
  • Implication dans le développement du diabète de type 2 et de l’obésité
  • Risques d’allergies et d’asthme
  • Cancers

Depuis 1999, l’Europe s’est attaquée au risque que présentent les phtalates pour les jeunes enfants en interdisant la présence de six phtalates dans les jouets et les articles destinés aux moins de trois ans. Les États-Unis ont pris des mesures similaires en 2009, mais le Canada tarde à appliquer le principe de précaution dans ce dossier.

Category(s): Uncategorized

Comments are closed.